Contactez-nous

Qui sommes-nous

Jean-Louis GUIGOU, Président de l’IPEMED

« La Verticale Afrique – Méditerranée – Europe constitue l’un des programmes d’IPEMED. Il s’agit de promouvoir l’idée que la régionalisation du « quartier d’orange » Afrique – Méditerranée – Europe est une perspective réaliste.
Pour accélérer cette intégration régionale, une fondation dotée d’un think tank doit être mise en place. »

La Verticale Afrique – Méditerranée – Europe (AME), est une fondation qui doit servir d’outil pour favoriser et accompagner les transitions économiques et politiques en Afrique et promouvoir l’intégration régionale entre ces trois ensembles européen, méditerranéen élargi au Moyen-Orient et africain.

Le contexte actuel n’est pas favorable aux investissements et à des accords de coproduction à long terme. Toutefois, ceci ne doit pas conduire à l’inaction mais au contraire stimuler les initiatives pour ramener la paix dans toutes les contrées déchirées par les guerres. La croissance encourageante mais souvent désordonnée en Afrique et l’affaiblissement de l’économie européenne, conduisent à recommander et à accélérer la mise en place de la Fondation La Verticale dont l’objectif est d’accélérer l’intégration Nord-Sud et Sud-Sud.

Les entrepreneurs, les hommes politiques et les experts qui travaillent dans le réseau d’IPEMED sont persuadés que :

  • L’intégration européenne avance lorsque l’Europe est confrontée à des crises (menace de guerre, menace du communisme, menace de déclin, etc.)
  • Les pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée élargis à ceux du Moyen et Proche-Orient et les pays africains sont entrés en mouvement pour se libérer des gouvernements autoritaires, et de l’économie de rente. Il faut donc espérer et œuvrer pour que les violences terroristes soient l’expression et le chant du cygne des pseudos élites religieuses réactionnaires.
  • La croissance est un facteur favorable, mais strictement insuffisante si les modalités d’une plus grande inclusion économique et sociale ne sont pas identifiées et mises en œuvre afin d’éviter que la croissance ne génère encore plus d’inégalités et de discrimination.

Le moment historique est venu de nouer des liens de partage et non de conquête entre l’Europe, l’Afrique, la Méditerranée élargie au Moyen-Orient, de mettre en œuvre ce que nous ont appris les succès et les erreurs du passé, et de puiser des forces communes dans une coopération entre égaux, qui s’inspire aussi des valeurs humanistes et universelles.