Contactez-nous

Envoyer

Vérification

Merci de cocher la case si vous n'êtes pas un robot

Groupe de travail sectoriels

Fruit d’une réflexion menée avec l’ensemble des acteurs concernés (experts, politiques, entreprises, représentants de la société civile), les principaux objectifs des Verticales sectorielles sont les suivants :

  • Anticiper et éclairer l’avenir : Les milieux économiques souhaitent que soient identifiées les tendances lourdes, les ruptures, les innovations, et ce par secteur. Alors que les acteurs sont sous la contrainte du court-terme, ils demandent à ce que les Verticales sectorielles travaillent sur le temps long et la prospective.
  • Débattre et créer un réseau de confiance : lieu de débat « décalé » par rapport aux traditionnelles réunions entre acteurs économiques ou politiques dans lesquelles prédominent souvent les postures et les rapports de force, les Verticales sectorielles doivent aboutir à créer un réseau de confiance entre professionnels.
  • Proposer des cadres institutionnels, réglementaires, juridiques et financiers par secteur d’activité permettant d’offrir des garanties aux investisseurs. L’harmonisation des lois et des règlements facilitera la mise en place de financements et, ce faisant, renforcera l’intégration régionale.
  • Promouvoir des initiatives concrètes aboutissant à des projets, sur cinq thématiques pilotes :
    • Energie
    • Sécurité alimentaire
    • Numérique
    • Financements et PPP
    • Ville durable

Géographiquement, les Verticales sectorielles doivent être composées de représentants issus des trois espaces constitutifs de la Région Afrique-Méditerranée-Europe.

Pour répondre aux objectifs précités, les Verticales sectorielles doivent agréger les acteurs du monde économique, de la sphère académique et de la société civile.

Les Verticales sectorielles prendront la forme de groupes de travail internationaux et pluriacteurs qui définiront leur méthodologie et leur programme de travail (énergie, santé, etc.). Ces groupes seront force de propositions et de recommandations auprès des décideurs politiques pour lever les obstacles à l’intégration régionale.

La tête du réseau de laboratoires regroupés au sein de La Verticale AME remplira trois fonctions :

  • La préparation et l’animation des réunions des groupes de travail pluriacteurs
  • La coordination entre les groupes de travail pluriacteurs
  • L’organisation de la présentation aux décideurs politiques concernés des conclusions de chaque groupe de travail pluriacteurs

Les institutions multilatérales (Banque mondiale, BEI, BAD, etc.) pourraient supporter financièrement les Verticales sectorielles – ces dernières leur assurant une approche concrète et opérationnelle à travers la pluralité des acteurs sollicités.